Les cahiers luxembourgeois

LINK

Les Cahiers luxembourgeois ont été fondés en 1923 et édités jusqu’en 1940 par Nicolas Ries. De 1946 à 1947, Tony Jungblut s’en chargea, de 1948 à 1965, ce fut au tour de Raymon Mehlen. En 1988, Nic Weber, qui y publiait des textes depuis 1949, relança sa nouvelle série des Cahiers. Sous sa direction, la revue continue à être publié régulièrement, jusqu’en 2008.

L’approche des nouveaux éditeurs des Cahiers, Ian De Toffoli, Marc Limpach et Elise Schmit, restera fidèle au concept d’origine. Y seront publiés des textes d’auteur ayant un lien avec le Luxembourg, écrits dans une des trois langues du pays ou en anglais. Chaque édition contiendra une partie de création littéraire et une d’essais et d’articles scientifiques. Les Cahiers se veulent – selon ce qu’avaient prévu leurs fondateurs – une plateforme libre permettant l’expérimentation littéraire, une occasion pour les auteurs de proposer au public de nouveaux projets, une possibilité pour le lecteur de découvrir la production littéraire actuelle du Luxembourg.

D`Glühschwéngchen

E Kannerbuch fir Grouss a Kleng.                                                                                         Méi Infos: Op der Lay

Beim Glacewon … De Verkeefer huet verdaddert bei et erof geluusst. “Ah, sou ass dat! Maach dech wech, du Schwäin, mir schmëlzen hei uewen d`Glacë fort. Dajee!”

Gluehschweng